(Hamilton) Le NPD promet d’étendre la couverture du système de santé au pays, en commençant par mettre rapidement en place un régime universel d’assurance-médicaments dès la fin de 2020.

Shawn Jeffords
La Presse canadienne

Le chef de la formation, Jagmeet Singh, a dit que s’il devenait premier ministre à la suite des élections fédérales d’octobre, son gouvernement injectera annuellement 10 milliards dans un tel programme.

Le NPD croit être mesure de mettre en place ce régime plus rapidement que ce que ne le préconisait récemment un groupe d’experts.

Dans son rapport déposé la semaine dernière, le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments recommandait qu’une première liste des médicaments disponibles par l’entremise du régime national d’assurance-médicaments soit dressée d’ici le 1er janvier 2027. Il ajoutait que la liste complète des médicaments assurés devrait être prête au plus tard le 1er janvier 2027.

Cet engagement figure dans un document intitulé « La Vision du NPD » que le parti a dévoilé dimanche au cours du congrès du NPD-Ontario.

Dans un communiqué publié dimanche, M. Singh a soutenu qu’un « régime public d’assurance-médicaments complet et universel qui permettra aux familles d’économiser plus de 500 $ par année ».

« Pour la première fois, chaque Canadien pourra compter là-dessus, dit-il, selon une version écrite de son discours. Si on a besoin de médicaments, si un être cher a besoin d’un médicament, on pourra l’avoir, point final. On pourra l’obtenir avec sa carte Santé, pas avec sa carte de crédit. »

Sous un gouvernement néo-démocrate, a ajouté M. Singh, la couverture universelle de l’assurance-maladie s’étendrait aussi aux soins dentaires, aux soins oculaires et aux soins auditifs.

Parmi les autres engagements figurant dans le document, il y a la création de 500 000 unités d’habitation plus abordables, un plus grand accès aux bourses d’études supérieures et le plafonnement des prix de la téléphonie cellulaire.

Le parti s’engage aussi à investir un milliard de dollars en 2020 pour améliorer les services de garde dans tout le pays.

Le NPD compte aussi rétablir la distribution du courrier à domicile dans toutes les municipales qui ont perdu ce service, ce qui coûterait 100 millions, et établir un mécanisme de surveillance des prix de l’essence.

Pour financer ces engagements, un gouvernement néo-démocrate augmenterait l’impôt des sociétés et créerait une « taxe sur la richesse » qui serait imposée « sur les fortunes dépassant 20 millions ».

« Les libéraux et les conservateurs ont travaillé pour les mieux nantis au lieu de travailler [pour tous les Canadiens], a accusé M. Singh. Nous allons changer cela. »

Le NPD ne promet pas spécifiquement d’équilibrer le budget fédéral tous les ans.

« Dans tous les cas, nous allons gérer la dette et les déficits de manière responsable, en empruntant, au besoin pour protéger les services auxquels les gens et les familles se fient, et en équilibrant les budgets lorsqu’il est prudent de le faire », peut-on lire dans le document.