(Trois-Rivières) Yves Lévesque, qui a été maire de Trois-Rivières pendant 17 ans jusqu’à sa démission pour des raisons de santé en décembre dernier, songe à effectuer un retour en politique.

La Presse canadienne

Il a déclaré mercredi à des médias d’information de la Mauricie que si son état de santé le lui permettait, il serait candidat du Parti conservateur (PCC) dans la circonscription de Trois-Rivières aux élections générales d’octobre prochain. Il se donne encore quelque temps avant de prendre une décision, tout en signalant qu’il se sent mieux qu’à l’automne dernier.

L’ancien maire maintenant âgé de 62 ans explique que plusieurs dossiers régionaux qui lui tiennent à cœur relèvent de la compétence fédérale, dont ceux du train à grande fréquence et de l’aéroport, de même que celui des programmes de subvention qui, à son avis, sont mal adaptés aux besoins des régions.

Quant à l’allocation de départ de la politique, Yves Lévesque s’engage à y renoncer s’il se présente comme candidat et qu’il est élu comme député fédéral.

La circonscription de Trois-Rivières est détenue depuis 2011 par le député Robert Aubin, du Nouveau Parti démocratique (NPD). Le nom de M. Aubin a circulé pendant quelques semaines pour la succession d’Yves Lévesque à la mairie de Trois-Rivières, mais en février dernier, il a annoncé qu’il ne briguerait pas la mairie de la ville et qu’il solliciterait un troisième mandat lors de la prochaine campagne électorale fédérale.