(Ottawa) Le chef conservateur Andrew Scheer a déclaré que le Canada a besoin d’une enquête publique sur le cas du vice-amiral Mark Norman.

La Presse canadienne

Vendredi après-midi, sur la colline du Parlement, M. Scheer a déclaré qu’une enquête approfondie était justifiée pour examiner la manière dont l’ancien commandant adjoint de l’armée avait été accusé de fuites présumées de secrets du conseil des ministres concernant un contrat de construction navale.

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le vice-amiral Mark Norman.

L’accusation contre Mark Norman a été suspendue la semaine dernière après que les procureurs de la Couronne eurent obtenu de nouvelles informations de la part de la défense qui les ont convaincus qu’elles n’avaient aucune perspective raisonnable de parvenir à une condamnation.

M. Scheer a déclaré avoir des questions quant au rôle du premier ministre Justin Trudeau dans le déclenchement de l’enquête initiale sur les fuites et afin de déterminer si le gouvernement a agi de manière inappropriée lorsqu’il a résisté à divulguer des documents aux avocats de M. Norman.

Malgré les déclarations des procureurs selon lesquelles ils n’ont pas subi de pressions politiques de la part du premier ministre, M. Scheer a soutenu que M. Trudeau s’était ingéré dans l’affaire.

Il a également dit que M. Norman mérite de recevoir des excuses personnelles de la part du premier ministre.