(Québec) Gaétan Barrette n’est pas en réflexion sur l’opportunité de se lancer dans la course à la succession de Philippe Couillard. Des sources très proches de l’ancien ministre de la Santé soulignent qu’il estime être capable de « faire la job », mais « à moins qu’une horde de militants ne le hisse sur un bouclier avec un casque avec des ailes, il n’ira pas » ironise-t-on.

Denis Lessard
Denis Lessard La Presse

« Et les chances que cela arrive sont inexistantes », indique-t-on.

Il compte mettre les choses au clair dès samedi, au début du conseil général du PLQ à Drummondville. M. Barrette a déjà dit publiquement estimer « être le politicien le moins populaire au Québec ».

Personne dans le parti n’a sollicité le député de La Pinière, « il n’y a pas un iota d’appui ». L’establishment du PLQ qui faisait la vague pour André Fortin, le député de Pontiac, espère désormais que l’ex-ministre Pierre Moreau entre dans la course. Aucun collègue de M. Barrette ne lui a laissé entendre qu’il verrait d’un bon œil qu’il entre dans la course, semble-t-il.

« Barrette est très lucide, il sait qu’il n’aurait aucune chance de remporter l’élection, que la classe médiatique le descendrait en flammes. Il est casé comme persona non grata. »

M. Moreau, qui avait dit qu’il était temps qu’une nouvelle génération prenne les commandes du PLQ quand il avait annoncé ses intentions de ne pas briguer le leadership, s’est fait plus mystérieux récemment. Après avoir martelé qu’il n’avait pas la tête à un retour en politique, M. Moreau laisse tomber maintenant que « les chances sont très faibles » qu’il revienne sur sa décision.