Le progressiste-conservateur Blaine Higgs a été assermenté, vendredi matin, à titre de 34e premier ministre du Nouveau-Brunswick, une semaine après le renversement du gouvernement libéral de Brian Gallant lors d'un vote de confiance en Chambre.

Mis à jour le 9 nov. 2018
KEVIN BISSETT LA PRESSE CANADIENNE

À l'âge de 64 ans, M. Higgs devient le premier ministre le plus âgé dans cette province qui a toujours choisi de jeunes dirigeants. Dans un discours à l'Assemblée législative, plus tard vendredi matin, le chef de ce gouvernement minoritaire a lancé aux députés de l'opposition un appel à la collaboration, dans l'intérêt supérieur des citoyens du Nouveau-Brunswick.

M. Higgs a aussi nommé vendredi un cabinet de 17 ministres, si l'on inclut le premier ministre. Unilingue anglophone, M. Higgs a nommé Robert Gauvin, député de Shippagan-Lamèque-Miscou et seul élu conservateur dans le nord du Nouveau-Brunswick, aux postes de vice-premier ministre et de ministre du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine.

Le cabinet Higgs compte par ailleurs quatre femmes, dont la recrue Andrea Anderson-Mason, qui devient ministre de la Justice et Procureure générale de la province. Greg Thompson, un vieux routier de 71 ans qui a été député conservateur fédéral de 1997 à 2011, a été nommé ministre des Affaires intergouvernementales.

Les 49 sièges de l'Assemblée législative sont occupés par 22 conservateurs, 21 libéraux, trois députés du Parti vert et trois autres de l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, qui détiennent la balance du pouvoir.

M. Gallant n'a pas encore décidé s'il resterait à la tête du Parti libéral et chef de l'opposition officielle.