Les Néo-Écossais ont rendez-vous avec les urnes, le mardi 30 mai.

LA PRESSE CANADIENNE

Le premier ministre provincial Stephen McNeil a déclenché des élections générales qui se dérouleront à cette date.

Accompagné de sa famille, M. McNeil a rencontré le lieutenant-gouverneur John James Grant en début d'après-midi, dimanche.

Il est sorti tout sourire de la résidence officielle du lieutenant-gouverneur. Lorsque les journalistes lui ont demandé si M. Grant avait accepté de dissoudre la législature, le premier ministre a répondu: «il a dit oui.»

Dans un communiqué de presse publié par le gouvernement, M. McNeil a encouragé «tous les Néo-Écossais à exercer leur droit de vote démocratique».

Les libéraux seront à la recherche d'un deuxième mandat consécutif, eux qui sont arrivés au pouvoir en 2013.

À la dissolution, les libéraux détenaient 34 des 51 sièges de l'Assemblée législative; les progressistes-conservateurs en comptaient dix et les néo-démocrates en avaient cinq. Un dernier siège était occupé par un indépendant. Une circonscription était sans élu.