(Ottawa) Pas de douches, de bains, ni de vaisselle : la ville de Calgary, dans l’Ouest canadien, a ordonné jeudi un rationnement extrême de l’eau à ses 1,4 million d’habitants pour une période indéterminée, après la rupture d’une importante conduite d’eau.

Une « alerte critique sur l’approvisionnement en eau » a été envoyée aux aurores sur les téléphones portables des habitants, avertissant que les niveaux d’eau avaient « atteint un état critique » affectant la capacité de la ville à approvisionner la population et à se tenir prêt en cas d’incendie.

Implorant les foyers et commerces à conserver l’eau, la maire Jyoti Gondek a recommandé de « ne pas prendre de douche ou de bain ni de faire la vaisselle ou la lessive » jusqu’à ce que la situation soit résolue.

Dans le quartier où la rupture a eu lieu, les véhicules doivent rouler au milieu de trombes d’eau qui déferlent dans les rues, tandis que les résidents ont notamment pour consigne de faire bouillir l’eau pour la boire ou se brosser les dents.

« Chaque goutte d’eau comptera jusqu’à ce que la réparation soit effectuée. Tous les habitants de la ville doivent se serrer les coudes », a déclaré Sue Henry, responsable de l’agence de gestion des urgences de Calgary, lors d’une conférence de presse.

La cause de la rupture de la canalisation est encore inconnue mais déjà, les réserves de ville ont du mal à se remplir normalement, a précisé la ville, qui estime que la réparation pourrait prendre « beaucoup de temps ».  

La province de l’Alberta fait actuellement face à une importante sécheresse, mais la rivière Bow, dans laquelle Calgary puise son eau, a vu ses conditions s’améliorer ce printemps, selon les autorités.