(Ottawa) Le ministre de la Défense, Bill Blair, a déclaré que le Canada enverrait des navires de la Marine royale canadienne pour soutenir la stratégie du Canada pour l’Indo-Pacifique dans les prochains jours.

Le ministère de la Défense nationale a annoncé que le NCSM Vancouver partira vers Hawaii pour participer à l’exercice « Rim of the Pacific 2024 », connu sous le nom de RIMPAC, qui, selon lui, est le plus grand exercice maritime interarmées et combiné au monde.

Le NCSM Max Bernays, le MV Astérix et un contingent terrestre d’environ 300 membres des Forces armées canadiennes seront également présents au RIMPAC.

Le ministère affirme qu’il s’agit de la deuxième année où la marine déploiera trois navires de guerre dans la région.

Une fois le RIMPAC 2024 terminé, le NCSM Vancouver continuera de naviguer vers l’ouest à travers l’océan Pacifique pour l’opération HORIZON, qui est une mission de présence avancée dans la région Indo-Pacifique.

M. Blair, qui a annoncé la participation de la marine alors qu’il assistait au forum de défense Shangri-La à Singapour, a déclaré dans un communiqué que la sécurité et la stabilité de la région indo-pacifique sont essentielles pour l’avenir du Canada et que le déploiement montre que le pays est un partenaire pour la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.