(Iqaluit) La Ville d’Iqaluit a déclaré l’état d’urgence en raison d’une pénurie d’eau potable, due au temps sec.

Publié le 12 août
La Presse Canadienne

La capitale du Nunavut affirme qu’il y a eu peu de précipitations cet été et que le débit de la rivière Apex, source d’eau secondaire d’Iqaluit, est à son plus bas depuis 40 ans.

Par conséquent, le lac Geraldine, qui sert de réservoir d’eau pour Iqaluit, ne sera pas réapprovisionné avant le prochain gel, indique-t-on.

La Ville assure qu’elle s’efforce d’obtenir l’approbation réglementaire pour pomper, du lac sans nom voisin, de l’eau supplémentaire dans la rivière Apex, puis dans le lac Geraldine.

La Ville estime qu’elle devra pomper plus de 500 millions de litres d’eau. Ce pompage, s’il est approuvé, devrait prendre 40 jours.