(Ottawa) Michael Spavor remercie les Canadiens de leur appui, une semaine après sa libération des geôles chinoises où il est demeuré 1020 jours.

Mike Blanchfield La Presse Canadienne

M. Spavor et son compatriote Michael Kovrig ont été libérés il y a une semaine après que les procureurs américains eurent conclu une entente avec une cadre supérieure du géant chinois des télécommunications Huawei, Meng Wanzhou.

L’arrestation et la détention des deux hommes étaient perçues comme un acte de représailles après l’arrestation de Mme Meng à l’aéroport de Vancouver, le 1er décembre 2018, à la demande des autorités américaines qui réclamaient son extradition.

ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Michael Spavor

Pendant que Mme Meng s’envolait vers la Chine à bord d’un vol nolisé, les deux Michael regagnaient en avion le Canada en compagnie de l’ambassadeur du Canada Dominic Barton.

M. Spavor est arrivé samedi matin à Calgary, là où il demeure, à bord d’un Challenger des Forces armées canadiennes. M. Kovrig et lui ont été accueillis par le premier ministre Justin Trudeau. M. Kovrig a ensuite pris l’avion vers Toronto.

« Je suis très heureux d’être enfin réuni avec ma famille, a écrit Michael Spavor dans une déclaration publiée vendredi par l’entremise d’Affaires mondiales Canada. C’est avec humilité que je commence à comprendre le soutien continu des Canadiens et des gens du monde entier, je vous en remercie. »

« Je profite du fait que je peux maintenant passer du temps dehors et je profite des petites choses de la vie. »

MM. Spavor et Kovrig ont été détenus dans des prisons séparées. Ils étaient isolés la plupart du temps.

Le message comprenait une photo liée d’un Michael Spavor tout souriant et d’un grand chien gris.

Affaires mondiales Canada a indiqué que « la famille vous demande de continuer à respecter son droit à la vie privée ». Aucun autre commentaire ne sera fourni.