Alors que Via Rail a annulé tous ses allers-retour Montréal-Toronto et Toronto-Ottawa jusqu’à vendredi à cause des manifestations, ceux qui ont prévu voyager par train ont dû se rabattre sur les services d'autocar pour arriver à bon port.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Dans la Gare d’autocars de Montréal, près de la station de métro Berri-UQAM, nombreux sont ceux qui faisaient la file vendredi matin pour prendre l'autocar en direction d’Ottawa afin d’attraper une correspondance vers la ville de Toronto.

Casseus Carter et son amie attendaient impatiemment l’arrivée de l'autocar de l'entreprise Greyhound à destination de la capitale canadienne.

Les deux étudiants ont reçu un courriel de Via Rail jeudi soir aux alentours de 22 h les avisant du remboursement de leurs billets de train. Leur départ était annulé.

Ils ont donc dû rapidement trouver une solution de rechange pour se rendre dans la province voisine.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Linda Dufour, qui doit se rendre à La Tuque, s’est retrouvée prise au dépourvu lorsqu’elle a appris qu’il n’y aurait aucun départ en train. Elle était présente à la gare très tôt ce matin, avec d’imposantes boîtes de carton contenant toutes ses affaires.

Linda Dufour, qui doit se rendre à La Tuque, s’est retrouvée prise au dépourvu lorsqu’elle a appris qu’il n’y aurait aucun départ en train. Elle était présente à la gare très tôt ce matin, avec d’imposantes boîtes de carton contenant toutes ses affaires. « J’ai paniqué au début, je me sentais désemparée. Je ne connais pas beaucoup de monde à Montréal et j’ignorais si j’allais pouvoir rentrer chez moi. »

La plupart des voyageurs interrogés par La Presse sont des habitués du train. Toutefois, vu les manifestations en soutien à la Première Nation Wet’suwet’ des derniers jours, ils n’ont pas pris de chance et ont eu le réflexe de se procurer des billets d'autocar en cas d’annulation.