(Fredericton) Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a terminé son enquête sur l’implication de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans la mort de Rodney Levi, un homme de 48 ans de la Première Nation de Metepenagiag, au Nouveau-Brunswick.

La Presse Canadienne

Le BEI a annoncé jeudi qu’il avait remis son rapport au Service des poursuites publiques du Nouveau-Brunswick et au coroner affecté au dossier, le 16 décembre.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a enquêté sur l’évènement parce que le Nouveau-Brunswick n’a pas son propre organisme de surveillance de la police.

Le BEI a relaté dans un communiqué que le soir du 12 juin, les policiers avaient reçu deux plaintes concernant un homme armé de couteaux dans une maison de Miramichi, qui ne voulait pas coopérer.

Lorsque les agents de la GRC sont arrivés sur les lieux, ils n’ont pas pu immobiliser M. Levi avec une arme à impulsion électrique, selon le BEI. Le communiqué indique que M. Levi tenait des couteaux et s’approchait d’un policier lorsqu’il s’est fait tirer dessus.

Les policiers auraient ensuite entamé des manœuvres de réanimation sur l’homme, dont le décès a finalement été constaté à l’hôpital.

Le Service des poursuites publiques a déclaré jeudi qu’il examinerait les conclusions du BEI pour déterminer « les prochaines étapes ».

Le BEI précise que son rapport n’est pas public « puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve ».