Une enquête de Statistique Canada indique que plus du tiers des femmes des territoires du Nord ont subi des comportements sexuels non désirés dans un lieu public.

La Presse canadienne

Le nombre est presque aussi élevé pour les femmes ayant vécu la même expérience au travail, alors qu’environ le quart ont été ciblées en ligne.

L’enquête indique que les chiffres pour les femmes sont à peu près le double de ceux des hommes.

Près de la moitié des hommes et des femmes victimisés ont dit avoir changé de comportement en conséquence.

Dans l’ensemble, Statistique Canada constate que l’expérience des femmes dans le Nord canadien est à peu près comparable à celle vécue par leurs semblables des provinces.

Pour les femmes comme pour les hommes, l’enquête indique que l’agresseur a été le plus souvent un homme agissant seul.

Le statisticien Adam Cotter a déclaré que l’agence voulait se pencher sur le harcèlement qui tombe en dessous du seuil du comportement criminel parce qu’il a les mêmes racines que la violence sexuelle.