(Halifax) La Marine royale canadienne tiendra une cérémonie vendredi à la Base des Forces armées canadiennes d’Halifax pour souligner l’arrivée du NCSM Harry DeWolf, le premier de six navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique devant être livrés.

La Presse canadienne

Le chantier maritime Irving a mis cinq ans pour construire ce navire.

Le NCSM Harry DeWolf et les cinq autres de la même classe qui suivront pourront opérer dans l’océan Arctique et prolongeront la période des opérations de la Marine royale canadienne, soit de juin à octobre.

Ces navires pourront mener des opérations dans une glace pouvant atteindre 120 centimètres d’épaisseur. Ainsi, la Marine royale canadienne aura un accès sans escorte aux régions de l’Arctique qui étaient autrefois inaccessibles.

Le projet des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique prévoit aussi une installation navale d’accostage et de réapprovisionnement à Nanisivik, au Nunavut.

Le budget octroyé pour la construction des six navires s’est élevé à 4,1 milliards.

Le navire a été nommé en honneur du vice-amiral Harry DeWolf, considéré comme un héros de guerre de la marine canadienne.