(Ottawa) Une enquête a été ouverte au sein des Forces armées canadiennes après qu’aient surgi des allégations de diffusion d’images racistes par un militaire.

La Presse canadienne

Le chef d’état-major de l’Armée, le général Jonathan Vance, et le sous-ministre de la Défense nationale, Jody Thomas, n’ont pas livré de détails sur les allégations, sauf que le militaire visé serait basé au Québec et que les images offensantes concerneraient des personnes de la communauté noire.

L’annonce de la tenue de l’enquête a été faite dans une note transmise au personnel militaire vendredi.

Le général Vance et le sous-ministre Douglas assurent leur détermination à déraciner le racisme au sein des Forces armées canadiennes et affirment que les structures sociales qui ont constitué la nation canadienne ont accordé aux blancs des privilèges disproportionnés.

Les deux signataires ont aussi affirmé qu’aucun membre des Forces armées ne devrait éprouver le sentiment de ne pas être le bienvenu dans une salle, un atelier, sur un navire ou dans une zone aérienne.

L’incident allégué fait l’objet d’une enquête de la police militaire et sera ensuite traité par des instances judiciaires civiles ou militaires, promettent-ils.

En janvier dernier, environ 9,2 % des membres des Forces armées canadiennes faisaient partie de minorités visibles.

Dans leur lettre, le sous-ministre Thomas et le général Vance ajoutent qu’ils sont conscients des profondes frustrations et détresses vécues au cours des dernières semaines par les membres noirs et autochtones de l’Armée et du ministère de la Défense nationale ; ile s’excusent pour ne pas l’avoir reconnu plus tôt.