(Porters Lake) Les occupants de plus de 500 résidences menacées par un incendie de forêt à l’est d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, ont pu regagner leur domicile en fin d’après-midi dimanche.

La Presse canadienne

L’ordre d’évacuation a été levé pour la région de Porters Lake, a annoncé le service des incendies sur Twitter, en soulignant que les conditions météorologiques se sont finalement montrées clémentes envers les pompiers.

Le brasier avait d’abord été signalé samedi après-midi, forçant la fermeture de routes avoisinantes et l’évacuation de centaines de résidants.

Selon Erica Flack, une reponsable du service des incendies de la région d’Halifax, 523 domiciles ont dû être abandonnés et 500 autres étaient sur le point de l’être, si la situation se détériorait.

Les équipes de pompiers ont dû composer avec un terrain rocailleux et un temps sec, tandis que l’incendie était toujours « hors de contrôle » plus tôt dans la journée.

David Steeves, du ministère des Terres et des Forêts de la province, a précisé que le sinistre couvrait une superficie de 50 hectares en après-midi, avec certains secteurs difficiles d’accès et des vents puissants venant de l’ouest qui auraient pu faire progresser les flammes vers la communauté.

Les autorités ont rappelé aux citoyens qu’une interdiction de faire des feux est en vigueur partout dans la province, car les risques d’incendie sont élevés à cause des conditions arides.