(Edmonton) La chef de l’opposition néo-démocrate albertaine, Rachel Notley, a été expulsée de l’Assemblée législative après avoir refusé de s’excuser pour ses commentaires sur le gouvernement conservateur uni ayant renvoyé le commissaire aux élections de la province.

La Presse canadienne

Mme Notley a déclaré à la Chambre que le leader du gouvernement, Jason Nixon, avait fait des déclarations trompeuses sur les raisons pour lesquelles le gouvernement limogeait Lorne Gibson au moment où il enquête sur le financement du Parti conservateur uni.

Les membres de l’Assemblée législative ont une grande latitude pour débattre à la Chambre, mais les règles ne permettent pas d’alléguer qu’un membre a menti ou a eu des propos délibérément trompeurs.

Lorsque le président Nathan Cooper a ordonné à Mme Notley de s’excuser, elle a refusé, laissant entendre que des problèmes plus importants étaient en jeu et parlant de corruption dans le dossier du congédiement de M. Gibson.

M. Cooper a expulsé Mme Notley pour la journée. Elle a ramassé ses documents et est sortie tandis que des collègues martelaient leur bureau en appui.