Le barrage Eastmain-1 et la centrale hydroélectrique Eastmain-1-A à la Baie-James s’appelleront désormais le barrage et la centrale Bernard-Landry en hommage à l’ancien premier ministre Bernard Landry, confirme le gouvernement Legault.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Le premier ministre du Québec, François Legault, en a fait l’annonce officielle lundi matin, à deux jours du premier anniversaire du décès de Bernard Landry. « Personne ne pourra remettre en cause l’authenticité de l’engagement de Bernard Landry envers sa patrie. Quand une nation perd quelqu’un de son envergure, elle a le devoir de lui rendre hommage », a dit M. Legault. « Il va rester pour moi une inspiration dans toutes les décisions que je prendrai dans les prochaines années », a-t-il ajouté.

Le premier ministre a également confirmé la désignation de M. Landry comme personnage historique, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.  

Bernard Landry a occupé le poste de premier ministre du Québec pendant deux ans, de 2001 à 2003.

Bernard Landry avait rendu possible la concrétisation du nouveau complexe à la suite de la signature d’un accord avec le Grand Conseil des Cris, en 2002. Le réservoir à proximité du barrage et de la centrale Bernard-Landry sera renommé Réservoir de la Paix des Braves, en hommage à cet événement historique.

Le complexe, autrefois appelé La Grande-2 (LG-2), porte le nom de l’ancien premier ministre libéral Robert Bourassa, surnommé le « père de la Baie-James ».