Après avoir frappé de plein fouet les provinces maritimes et les Îles-de-la-Madeleine, Dorian poursuit sa route vers le détroit de Belle-Isle entre Terre-Neuve et le Québec.  

Thomas Dufour Thomas Dufour
La Presse

«Dorian faiblira lentement à mesure qu’il se déplacera sur le détroit […] et qu’il s’éloignera sur la mer du Labrador», a exposé Environnement Canada dans une alerte.  

Même si la tempête s’essouffle, elle continuera à produire des «vents violents» et de la pluie, selon l’organisme gouvernemental.  

La tempête se déplace présentement vers le nord-est à une vitesse de 43 km/h.  

«Le pire est derrière nous»

Même si le vent continue de balayer l’est de la province, le plus gros de la tempête est «derrière nous», selon Jean-Philippe Bégin, météorologue pour Environnement Canada.

«Il y a une amélioration graduelle, demain ça n’affectera plus aucun secteur canadien», explique M. Bégin.  

Des vents à 70 km/h soufflent toujours dans l’est du Québec, notamment à Blanc-Sablon, Natashquan et aux Îles-de-la-Madeleine.  

«C’est très commun de voir des vents à cette vitesse-là pour cette zone, relate le météorologue. C’est résiduel».  

Toutefois, des inondations côtières sont toujours possibles dans le secteur de Blanc-Sablon jusqu’à 22h ce soir.  

Les niveaux d’eau élevés dans l’est de la Côte-Nord baisseront au courant de l’après-midi.