(Vancouver) Plusieurs manifestations en soutien au camp pro-démocratie à Hong Kong ou en faveur de la Chine, ont rassemblé des milliers de personnes samedi au Canada, notamment à Vancouver, Toronto et Calgary, selon un photographe de l’AFP et les médias canadiens.

Agence France-Presse

À Vancouver, où réside une importante communauté chinoise, plusieurs milliers de manifestants pro-démocratie et pro-gouvernement chinois se sont rassemblés en début de soirée devant une station de métro du centre-ville, a constaté un photographe de l’AFP.  

PHOTO DON MACKINNON, AFP

Des manifestants des deux camps à Vancouver

Des manifestants vêtus de noir ou de rouge, séparés par la police, se sont fait face sans heurts. « Nous aimons la Chine », ont scandé les uns, « Nous aimons Hong Kong », ont répliqué les autres.

« Hong Kong appartient à la Chine et ne devrait pas tenter de s’en séparer », a expliqué un jeune étudiant de 21 ans, vêtu d’un T-shirt rouge, à Radio-Canada.

Casquette vissée sur la tête, masque noir sur le visage, l’organisateur de la manifestation pro-démocratie, Joel Wan, a dénoncé la « campagne de désinformation chinoise » et le droit pour les Hongkongais de manifester.  

À Toronto, plus grande ville du pays, plusieurs centaines de manifestants des deux camps se sont également rassemblés en centre-ville samedi dans une ambiance tendue, ont rapporté les médias locaux.  

« Nous avons obtenu un permis de la police pour organiser une marche pacifique, mais avant même que nous puissions commencer, il y a eu une contre-manifestation du camp pro-Chine », a déclaré Gloria Fung, l’une des organisatrices de la manifestation pro-démocratie et présidente du groupe Canada-Hong Kong Link, à Radio-Canada.

« C’est ça le Canada. Nous avons un droit constitutionnel à la liberté d’expression, personne ne peut nous l’enlever », a-t-elle également déclaré à la chaîne CTV.

La police est par ailleurs intervenue pour maintenir l’ordre samedi dans la ville de Calgary, où des dizaines de manifestants des deux camps se sont fait face, a rapporté CBC.  

Les manifestants pro-gouvernement chinois « ne comprennent pas le concept de démocratie, de liberté et de droits », a déclaré Ken Tang, un manifestant en faveur de Hong Kong, à la chaîne publique anglophone.

Après dix semaines de protestations, les militants pro-démocratie ont prévu un rassemblement dimanche à Hong Kong, pour montrer à Pékin et aux dirigeants non élus de la ville que leur mouvement bénéficie toujours d’un large soutien public.