Source ID:4ff9861278fd3dc1b0c20747f9634d07; App Source:StoryBuilder

Terrorisme: Mohamed Hersi perd en appel en Ontario

Mohamed Hersi a tenté de rejoindre le groupe... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

Mohamed Hersi a tenté de rejoindre le groupe terroriste islamiste somalienne al-Shabab.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
MICHELLE MCQUIGGE
La Presse Canadienne
Toronto

Un tribunal ontarien a rejeté l'appel d'un homme reconnu coupable de tentative d'adhésion à une organisation terroriste établie en Somalie, affirmant que des sanctions sévères étaient nécessaires dans de tels cas pour dissuader des criminels potentiels.

L'ancien agent de sécurité de Toronto Mohamed Hersi a été reconnu coupable en 2014 d'avoir tenté de participer aux activités d'un groupe terroriste et d'avoir conseillé à une personne de participer à des activités terroristes.

La cour a appris qu'il était en route pour la Somalie pour rejoindre le groupe terroriste islamiste al-Shabab au moment de son arrestation, et un juge de la Cour supérieure l'a condamné à des peines de cinq ans de prison consécutives pour les deux chefs d'accusation pour lesquels il a été reconnu coupable.

Mohamed Hersi a fait appel de la déclaration de culpabilité et de la peine, présentée par ses avocats comme la peine la plus lourde pouvant être imposée et une sanction excessive pour leur client.

Un comité de trois juges de la Cour d'appel de l'Ontario a maintenu à la fois la déclaration de culpabilité et la peine dans une décision rendue lundi.

«Lorsque des personnes déterminées à faire des ravages dans notre communauté sont arrêtées et condamnées, les tribunaux doivent imposer des peines qui reflètent l'indignation morale de la communauté et le danger très réel que ces personnes représentent pour la communauté», indique la décision.

L'avocat de Mohamed Hersi n'a pas immédiatement répondu à une demande d'entrevue au sujet de la décision.

La police a arrêté Mohamed Hersi en mars 2011 à l'aéroport international Pearson de Toronto alors qu'il attendait de prendre un avion pour Le Caire en passant par Londres.

La cour a entendu que le but de ce voyage était de rejoindre al-Shabab, un groupe dont il a prétendu soutenir l'idéologie, selon le témoignage d'un agent d'infiltration.

Mohamed Hersi, qui a pris la parole à son procès, a soutenu que le but de ce voyage était d'étudier l'arabe.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer