Le gouvernement fédéral va interdire les lasers à haute puissance près des aéroports et dans les trois plus grandes villes du Canada, en raison des dangers qu'ils représentent pour les avions.

Publié le 28 juin 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a annoncé jeudi à Montréal de nouvelles mesures qui interdisent à quiconque de posséder un laser portatif à pile de plus d'un milliwatt sans raison légitime, notamment à des fins professionnelles ou éducatives.

Les restrictions s'appliquent aux municipalités situées dans les grandes régions de Montréal, de Toronto et de Vancouver, ainsi qu'à moins de 10 kilomètres de tout aéroport ou héliport canadien.

Selon M. Garneau, pointer un laser en direction du poste de pilotage d'un avion peut distraire le pilote et nuire à sa capacité de faire décoller ou atterrir son aéronef en toute sécurité.

En vertu des nouvelles règles, toute personne surprise avec un laser portatif dans une zone interdite sans raison valable sera passible d'une amende immédiate pouvant aller jusqu'à 5000 $, tandis qu'une entreprise pourrait faire face à une amende maximale de 25 000 $.

On a recensé 379 incidents impliquant un laser en 2017, la plupart en Ontario et au Québec.