Les commissaires demandaient deux ans, ils auront finalement six mois supplémentaires pour terminer leur travail.

Mis à jour le 5 juin 2018
Mylène Crête LA PRESSE CANADIENNE

Le gouvernement fédéral a annoncé mardi qu'il acceptait d'allonger la durée de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées sans préciser combien d'argent il allouera pour financer cette prolongation.

Les quatre commissaires restants avaient demandé 24 mois de plus et 50 millions pour mener à bien leurs travaux. L'Enquête, dont le mandat vise à identifier les causes systémiques de la violence envers les femmes autochtones, a débuté le 1er septembre 2016 devait se terminer le 31 décembre 2018. Elle dispose d'un budget de 53,8 millions.

Son rapport final était attendu le 1er novembre 2018. Les commissaires auront maintenant jusqu'au 30 avril 2019 pour le rédiger. Ils auront ensuite deux mois, soit jusqu'au 30 juin 2019, pour fermer les livres.

Des fonctionnaires fédéraux ont indiqué aux journalistes que 600 familles sont toujours enregistrées pour participer aux audiences communautaires de l'Enquête. Deux autres audiences, l'une avec des experts sur le racisme, l'autre sur les pratiques policières envers les femmes autochtones, sont prévues.

Parallèlement, le gouvernement a annoncé une série d'enveloppes pour soutenir les victimes et leurs familles, créer un fonds de commémoration et étudier les pratiques policières.