Tragédie de Humboldt: GoFundMe retient des frais de près de 500 000 $

Les 15 millions de dollars amassés dans la foulée de l'accident d'autocar des... (PHOTO Jonathan Hayward, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO Jonathan Hayward, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
REGINA

Les 15 millions de dollars amassés dans la foulée de l'accident d'autocar des Broncos de Humboldt iront directement aux survivants de la tragédie et aux proches des victimes - à l'exception de près de 500 000 $ retenus par la plateforme de financement GoFundMe.

Le président de l'équipe de hockey junior, Kevin Garinger, souligne que la Saskatchewan est dotée de lois encadrant l'administration de fonds récoltés lors d'un appel au public.

GoFundMe explique conserver 2,9 % de la cagnotte, en plus de 30 cents par don, pour avoir assuré le transfert sécuritaire des fonds et pour couvrir les frais de traitement de transactions par une tierce partie.

Une fois l'argent transféré à l'équipe, la somme sera placée dans une fiducie jusqu'à l'issue du processus, explique M. Garinger.

«La campagne GoFundMe a amassé environ 15,75 millions. Après la déduction des frais chargés par GoFundMe, le montant net que le fonds commémoratif s'attend à recevoir se chiffre à près de 14,7 millions, précise-t-il. L'entièreté de ce total, ainsi que tout intérêt, ira directement aux 29 familles qui ont été touchées par cette tragédie impensable.»

Seize personnes, dont 10 joueurs, ont perdu la vie et 13 autres joueurs ont été blessés lorsque leur autocar a heurté de plein fouet un camion semi-remorque, le 6 avril, en Saskatchewan.

Scott Thomas, qui pleure son fils Evan, dit ne pas s'inquiéter de la gestion par l'équipe des sommes recueillies.

«Dès le tout début, les Broncos de Humboldt ont été là pour nous, souligne-t-il. Nous sommes tous très rassurés et à l'aise à l'égard du processus en marche.»

Les Straschnitzki, dont le fils Ryan a été paralysé par la collision, estime que l'argent devrait être divisé en parts égales entre les 29 familles.

M. Thomas affirme pour sa part ne pas y avoir encore réfléchi en profondeur.

«Peut-être que ce serait aussi simple que de faire 29 chèques d'un même montant et d'aller chacun de notre côté, soutient-il. Mais je ne crois pas, parce qu'il y a deux gars avec des lésions au cerveau dans des lits d'hôpitaux en ce moment qui ont peut-être besoin d'un peu plus d'argent. Il y a deux gars paralysés qui ont peut-être besoin d'un peu plus d'argent.»

«Les garçons de (l'entraîneur) Darcy Haugan ont peut-être besoin d'un peu plus d'argent, poursuit-il. Les gars qui ont vécu ce carnage auront probablement un syndrome de stress post-traumatique le restant de leurs jours. Peut-être qu'ils ont besoin d'un peu plus d'argent.»

M. Thomas fait état de certaines préoccupations quant à des familles qui auraient besoin d'un appui financier plus immédiat, même si elles sont, selon lui, bien soutenues par Hockey Canada et d'autres fonds provenant notamment d'un concert.

«S'il y a des gens qui s'inquiètent que ça prenne du temps, ça fait seulement six semaines», objecte-t-il.

Il n'a lui-même reçu les cendres de son fils que mercredi dernier, illustre-t-il.

«C'est le genre de choses que nos familles gèrent en ce moment. Nous sommes patients, nous nous sentons en sécurité, nous sommes confiants et nous soutenons les Broncos et tout ce qu'ils font», résume-t-il.

Les Broncos rapportent que le processus judiciaire est bien entamé, avec l'aide d'avocats qui leur offrent gratuitement leurs services, et qu'il pourrait s'étirer sur trois mois.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer