Alors que l'industrie du cannabis a acquis la réputation d'être un nid d'anciens députés et ministres libéraux, l'entreprise derrière le projet Royalmax Biotechnologies, de Dorval, compte sur un ex-député conservateur pour développer de nouvelles occasions d'affaires.

Mis à jour le 5 mars 2018
Tristan Péloquin LA PRESSE

L'ancien député conservateur Marcel R. Tremblay, qui a occupé différentes fonctions au sein du gouvernement de Brian Mulroney, agit comme consultant pour Matica Enterprises, la société cotée en Bourse qui a acquis 70 % des parts du projet de serre de 10 000 pieds carrés de Royalmax à Dorval. « Nous sommes actuellement en négociations pour acquérir plusieurs autres entreprises du secteur du cannabis, dont une au Québec », indique M. Tremblay, un des fondateurs des fenêtres Solaris Québec. Le projet de serre de Dorval, que M. Tremblay dit suivre à distance, vient d'obtenir la permission de Santé Canada de commencer les travaux de construction. L'homme d'affaires Thomas Lahache, de Kahnawake, mène le projet.

PHoto Ron Ward, archives La Presse canadienne

L'ancien député conservateur Marcel R. Tremblay, qui a occupé différentes fonctions au sein du gouvernement de Brian Mulroney, agit comme consultant pour Matica Enterprises, la société cotée en Bourse qui a acquis 70 % des parts du projet de serre de 10 000 pieds carrés de Royalmax à Dorval.