La police de London, en Ontario, a annoncé mardi que 78 personnes avaient été arrêtées dans le cadre d'une enquête sur la traite de personnes et les agences d'escortes.

LA PRESSE CANADIENNE

La police indique que 18 femmes qui avaient été contraintes à devenir travailleuses du sexe ont été secourues grâce à cette enquête amorcée en octobre 2016.

Les victimes présumées, âgées de 15 à 55 ans, ont été emmenées en lieux sûrs, loin de leurs agresseurs allégués, et obtiennent le soutien requis, précise la police.

Les enquêteurs se sont concentrés sur trois aspects de la traite des personnes: identifier d'abord les clients qui répondaient à des petites annonces d'agences d'escortes, puis remonter jusqu'aux suspects impliqués dans le trafic humain, et enfin jusqu'aux présumées victimes elles-mêmes.

La police de London, dans le sud-ouest de la province, indique que 129 accusations diverses ont été portées contre les 78 suspects arrêtés, dont quatre de traite de personnes et 24 autres liées aux stupéfiants. Par ailleurs, 35 présumés clients des agences d'escortes ont aussi été accusés dans cette affaire.

Au cours de perquisitions, les policiers ont saisi de la drogue, de l'argent comptant et des armes.