Source ID:; App Source:

Pénurie de vivres au Labrador

Certains villages côtiers tels Hopedale et Makkovik n'ont... (Google Earth)

Agrandir

Certains villages côtiers tels Hopedale et Makkovik n'ont pas reçu de vivres depuis l'automne dernier.

Google Earth

La Presse Canadienne
Saint-Jean

Des communautés éloignées du Labrador attendent toujours leurs vivres du printemps, car les navires qui devaient assurer la livraison il y a plusieurs semaines sont paralysés par des ennuis de logistique.

Le ministre des Transports de Terre-Neuve-et-Labrador, Nick McGrath, avoue que les résidants de ces communautés ont tout à fait raison d'être irrités et il espère qu'une solution de rechange permettra les livraisons dès la prochaine fin de semaine.

Certains villages côtiers tels Hopedale et Makkovik n'ont pas reçu de vivres depuis l'automne dernier. Les stocks de nourriture sont très bas depuis Pâques et certains produits, tels des couches jetables et du savon pour la vaisselle, sont devenus introuvables.

Certains produits essentiels ont plus récemment été livrés par voie aérienne, mais les magasins locaux n'offrent plus que de la viande, de la soupe et des pâtes en conserves.

Le ministre McGrath dénonce les compagnies de transport Nunatsiavut Marine et Labrador Marine auxquelles le gouvernement provincial a accordé des contrats pour la livraison. Les dirigeants des deux compagnies n'ont pas commenté la situation.

Tout récemment, le navire MV Astron n'a pu accoster au port de Lewisporte pour prendre une cargaison de vivres destinée au Labrador, car le navire de passagers et de cargo MV Sir Robert Bond s'y trouvait et que personne n'était disponible pour le déplacer.

Le port de Lewisporte est situé à environ un millier de kilomètres au sud de Hopedale et de Makkovik.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer