Source ID:549126; App Source:cedromItem

Travaux routiers: un budget minceur

Le MTQ poursuivra plusieurs projets de développement routier... (PHOTO ARCHIVES LE QUOTIDIEN)

Agrandir

Le MTQ poursuivra plusieurs projets de développement routier déjà en cours, comme le prolongement de l'autoroute 70, à Saguenay.

PHOTO ARCHIVES LE QUOTIDIEN

Bruno Bisson
La Presse

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, a présenté hier un budget de travaux routiers de près de 4,9 milliards sur deux ans pour l'ensemble du Québec, en baisse de près de 800 millions par rapport à l'an dernier.

Sur une base annuelle, il s'agit du plus «modeste» budget d'investissements routiers au Québec depuis 2007-2008, alors que les dépenses liées à l'entretien, à l'amélioration ou au développement du réseau routier s'étaient élevées à moins de 2 milliards (sur un an).

Le ministre Poëti a rejeté le qualificatif de «vaches maigres» utilisé par un journaliste pour décrire ce budget routier 2014-2016, en le présentant plutôt comme «responsable, réaliste et respectueux de la capacité de payer des Québécois».

La programmation des chantiers routiers 2014-2016 du ministère des Transports du Québec (MTQ) n'annonce aucun nouveau projet d'envergure, et 73% des sommes prévues seront investies dans la remise en état de 2359 km de routes et dans la réfection de 1310 ponts provinciaux et municipaux.

Le budget consacré aux «structures» s'élèvera à plus de 2,5 milliards, et représente presque 53% de tous les investissements prévus par le Ministère d'ici 2016.

La tendance est encore plus évidente dans les budgets annoncés hier pour le réseau routier de l'île de Montréal. Le MTQ prévoit investir 1,4 milliard sur deux ans, en légère hausse par rapport à l'an dernier. De cette somme, 1,2 milliard sera alloué à la conservation de ponts et de structures du MTQ, soit 84% des budgets.

Sécurité

«L'état des structures, actuellement, on ne peut se le cacher, a dit hier le ministre des Transports. Elles ont besoin d'être entretenues. Il y a deux raisons pour lesquelles on investit dans le maintien des actifs. La première, c'est une question de sécurité. La deuxième, c'est de les maintenir en bon état.»

«C'est comme votre maison, a ajouté le ministre pour illustrer son propos. Si vous voulez revendre votre maison, un jour, il faut qu'elle soit en bon état. C'est moins excitant de rénover sa maison que d'en acheter une nouvelle, mais avec les moyens qu'on a, on va rénover la maison, s'assurer qu'elle est en bon état et qu'il ne coule pas d'eau à l'intérieur.»

Le MTQ poursuivra tout de même plusieurs projets de développement routier déjà en cours, comme le prolongement de l'autoroute 73 en Beauce, celui de l'autoroute 70 au Saguenay - Lac-Saint-Jean et celui de l'autoroute 5 en Outaouais. Le réaménagement de la route 185 au Bas-Saint-Laurent et le parachèvement de la voie de contournement sud de Sherbrooke par l'autoroute 410, en Estrie, se poursuivront aussi.

Au total, le MTQ dépensera 810 millions en deux ans pour le développement du réseau routier. C'est moins de 17% des investissements routiers prévus durant cette période.

Dans la région de Montréal, le MTQ prévoit consacrer 86 millions pour développer son réseau, mais il a refusé hier de préciser à quoi serviront ces sommes, en prétextant que la publication d'informations sur ce mystérieux projet pourrait gonfler les coûts demandés par les entrepreneurs lors d'un prochain appel d'offres public.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • 155 chantiers prévus par Québec

    Estrie et Régions

    155 chantiers prévus par Québec

    On en sait un peu plus sur l'ampleur des travaux routiers pour la période 2014-2016 sur le territoire de l'Estrie. Les investissements permettront de... »

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer