Le Canada élargit ses sanctions contre des dirigeants ukrainiens

«Nous imposerons également des sanctions économiques au régime... (PHOTO YURI CORTEZ, AFP)

Agrandir

«Nous imposerons également des sanctions économiques au régime (du président Victor) Ianoukovitch et à ses partisans», a indiqué le premier ministre Harper dans un communiqué.

PHOTO YURI CORTEZ, AFP

Agence France-Presse
OTTAWA

Le gouvernement canadien a élargi jeudi à d'autres responsables ukrainiens impliqués dans la répression sanglante des manifestations à Kiev son interdiction d'entrée sur son territoire, en vigueur depuis fin janvier, et annoncé des gels de leurs avoirs.

Après consultation avec ses alliés, «le Canada impose des sanctions ciblées contre les membres du régime (du président Victor) Ianoukovitch et les autres personnes directement responsables de la récente répression violente contre les citoyens ukrainiens qui exercent leur droit démocratique de manifester pacifiquement», a indiqué le bureau du premier ministre Stephen Harper dans un communiqué.

L'Union européenne a aussi décidé jeudi à l'unanimité d'imposer des sanctions semblables contre ceux en Ukraine qui «ont du sang sur les mains», tout en laissant la porte ouverte au dialogue.

L'identité des personnes concernées par l'élargissement des mesures d'interdiction du Canada, de même que leur nombre, n'ont pas été précisés.

Les violences entre forces de l'ordre et manifestants ont fait 75 morts depuis mardi.

Le gel des avoirs concerne notamment de «hauts représentants du gouvernement ukrainien au Canada». Il interdit également «à quiconque au Canada et à tout Canadien à l'extérieur du Canada» d'effectuer directement ou indirectement des transactions, financières ou autres, au profit des responsables ukrainiens désignés.

«Depuis des mois, notre gouvernement indique clairement au gouvernement ukrainien qu'il doit permettre à ses citoyens d'exercer leur droit démocratique de manifester pacifiquement sans être la cible d'une force mortelle ni d'une brutalité effroyable. La violence choquante dont le monde est témoin doit cesser, et nous tenons le régime responsable de ces actes commis contre ses propres citoyens», avait déclaré auparavant le premier ministre canadien.

«Nous espérons que ces mesures sérieuses sauront convaincre le gouvernement ukrainien de chercher une solution pacifique à la crise. Nous continuerons à suivre l'évolution de la situation en Ukraine et de concert avec nos alliés étrangers, nous envisagerons d'autres options», avait-il dit.

Le Canada avait été en 1991 le premier pays occidental à reconnaître l'indépendance de l'Ukraine. Selon les statistiques officielles, environ 1,2 million de Canadiens sont originaires de ce pays d'Europe de l'Est.

Mercredi le Canada avait décrété la fermeture de son ambassade à Kiev pour des raisons de sécurité.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Déchaînement de violences à Kiev

    Ukraine

    Déchaînement de violences à Kiev

    La violence s'est déchaînée jeudi en Ukraine avec au moins 60 morts à Kiev, selon l'opposition, alors que les efforts de trois ministres européens... »

  • Accord sur une sortie de crise en Ukraine

    Ukraine

    Accord sur une sortie de crise en Ukraine

    Le président Viktor Ianoukovitch et l'opposition ukrainienne ont signé vendredi un accord de sortie de crise prévoyant d'importantes concessions du... »

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer