Source ID:; App Source:

Démissions à l'hôtel de ville de Toronto: Rob Ford de plus en plus isolé

Rob Ford aurait déclaré à de proches collaborateurs... (Photo MARK BLINCH, REUTERS)

Agrandir

Rob Ford aurait déclaré à de proches collaborateurs qu'il ne fallait pas s'inquiéter de cette vidéo, puisqu'il savait où la trouver, a écrit jeudi le quotidien Toronto Star.

Photo MARK BLINCH, REUTERS

Annabelle Blais
La Presse

Deux proches du maire de Toronto Rob Ford ont démissionné jeudi. L'un deux, Brian Johnston conseiller politique a indiqué aux médias à sa sortie de l'hôtel de ville qu'on lui a demandé de remettre sa démission. Le maire a tenu un point de presse vers 16h40, où il a refusé de répondre aux questions des journalistes.

Selon le Globe and Mail, Kia Nejatian un adjoint du maire aurait également démissionné jeudi. Cela porte à 5 le nombre départ à l'hôtel de ville depuis que le scandale du maire qui aurait été filmé à fumer du crack a éclaté il y a une semaine.

La semaine dernière, le chef du cabinet du maire Mark Towhey a été congédié, quelques jours plus tard, l'attaché de presse du maire et son adjoint quittaient également leur fonction.

Rob Ford savait où trouver la vidéo

Rob Ford a par ailleurs refusé de commenter de nouvelles allégations voulant qu'il ait été au courant de l'endroit où on pourrait trouver la vidéo qui le montrerait en train de fumer du crack.

Par ailleurs, deux autres membres de sa garde rapprochée ont quitté le navire, jeudi, après le départ de l'ex-chef de cabinet du maire, Mark Towhey, et de deux attachés de presse.

Au coeur d'une tourmente à propos de la présumée vidéo depuis quelques semaines déjà, Rob Ford a refusé de répondre aux questions de la meute de reporters qui faisaient le pied de grue, jeudi, devant son bureau à l'hôtel de ville, se contentant de leur ordonner de le laisser passer tandis qu'il se frayait un chemin vers la sortie.

Le quotidien Toronto Star, citant des sources non identifiées, a écrit jeudi que M. Ford aurait déclaré à de proches collaborateurs qu'il ne fallait pas s'inquiéter de la vidéo, puisqu'il savait où la trouver.

Le conseiller municipal Doug Ford, frère du maire, a alors attaqué une nouvelle fois le Star, affirmant qu'il s'agissait là d'une fausse accusation et que le journal tentait simplement de maintenir l'intérêt de la population dans cette affaire.

Depuis le début du scandale, il y a deux semaines, le maire Ford a perdu cinq membres de son personnel, avec le départ jeudi du conseiller politique Brian Johnston et de l'adjoint administratif Kia Nejatian. M. Johnston n'a pas précisé les motifs exacts de son départ, si ce n'est pour dire que «c'était le bon moment».

Doug Ford a refusé d'expliquer les motifs du départ de M. Johnston, mais a soutenu qu'il ne s'agissait pas d'un renvoi. «Le seul navire qui est en train de couler à l'heure actuelle, c'est le Toronto Star», a-t-il lancé alors qu'il était pourchassé par les journalistes.

Une arrestation

Selon les sources du Star, M. Ford aurait déclaré à des proches collaborateurs, au lendemain de l'éclatement du scandale, qu'il savait où trouver la vidéo, nommant des appartements d'un édifice de l'ouest de la ville.

Le Toronto Star et le site internet américain Gawker ont révélé, plus tôt en mai, que M. Ford semblait apparaître sur une vidéo en train de fumer ce qui pourrait être du crack. Le maire torontois a nié ces allégations la semaine dernière, affirmant qu'il ne fumait pas de crack et que la vidéo en question n'existait pas.

Par ailleurs, la police de Toronto a fait savoir jeudi qu'elle avait procédé à une deuxième arrestation en lien avec le meurtre d'un Torontois que l'on verrait aux côtés du maire Ford sur une photo tirée de la vidéo qui fait scandale.

Hanad Mohamed, âgé de 23 ans, a été arrêté la semaine dernière à Fort McMurray, en Alberta, relativement à la mort d'Anthony Smith. L'homme devait être ramené à Toronto pour comparaître en cour ce vendredi. La police avait déjà arrêté en avril dernier Nisar Hashimi, âgé de 23 ans, dans cette affaire.

Interrogé quant à l'existence de cette photo, le maire Ford avait déclaré, dimanche, qu'il prenait des photos avec beaucoup de personnes et ne se rappelait pas de chacune d'entre elles.

- Avec La Presse Canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer