Source ID:; App Source:

Le comité exécutif pressera Rob Ford de s'expliquer

Le maire suppléant de Toronto Doug Holyday a... (Photo BRETT GUNDLOCK, Reuters)

Agrandir

Le maire suppléant de Toronto Doug Holyday a affirmé vendredi que le maire Rob Ford devrait s'expliquer car l'inquiétude de la population augmentait.

Photo BRETT GUNDLOCK, Reuters

Colin Perkel, Will Campbell
La Presse Canadienne
Toronto

Qualifiant la situation «d'urgente», le maire suppléant de Toronto a affirmé vendredi que le comité exécutif de la Ville publierait sous peu un communiqué officiel pour rassurer la population et demander à Rob Ford de s'expliquer sur les allégations voulant qu'il ait fumé du crack.

Doug Holyday a soutenu que l'inquiétude des Torontois était grandissante dans cette affaire, ajoutant que si le maire Ford avait une autre version des faits, il devrait la faire connaître pour que les citoyens puissent se faire leur propre opinion.

Selon lui, la situation ne fera que s'aggraver si M. Ford continue de garder le silence. La semaine dernière, le maire a évité les journalistes et refusé de commenter la vidéo qui le montrerait en train de fumer du crack. Il s'était contenté, vendredi dernier, de qualifier ces allégations de «ridicules», refusant d'en dire davantage, en dépit de la pression exercée par ses proches et ses rivaux.

L'identité du maire n'a toutefois pu être confirmée dans cette vidéo, qui aurait été filmée avec le téléphone cellulaire d'un trafiquant de drogues.

La lettre du comité exécutif montrera clairement que les proches du maire Ford estiment que son mutisme ne peut plus durer. M. Holyday n'a cependant pas voulu s'engager à réclamer la démission de M. Ford si celui-ci refusait de s'expliquer, pas plus qu'il n'a voulu indiquer si le maire de Toronto avait des problèmes de consommation de drogue.

Le maire suppléant a tenu à souligner que la municipalité continuait à fonctionner normalement, affirmant que la gestion d'une ville ne se réduisait pas qu'à une seule personne.

De passage dans la Ville reine vendredi, la première ministre de la province, Kathleen Wynne, a elle aussi soutenu que le conseil municipal de Toronto pourrait continuer à travailler malgré un contexte difficile.

Pour sa part, le promoteur du site internet Gawker.com, qui tente de recueillir 200 000 $ afin d'acheter la vidéo montrant supposément le maire de Toronto fumant du crack, dit avoir perdu la trace des auteurs de l'enregistrement. Pourtant, le montant amassé jusqu'à maintenant serait supérieur à 160 000 $.

Jeudi, le chef de cabinet du maire Rob Ford, Mark Towhey, l'un de ses plus proches conseillers, a annoncé qu'il n'était plus à son emploi. Il a quitté l'hôtel de ville escorté par des agents de sécurité.

M. Towhey n'a pas expliqué les raisons de son départ, mais a précisé qu'il n'avait pas démissionné et qu'il quittait ses fonctions après discussions avec le maire.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer