La future première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, assure qu'elle rappellera les députés au travail le 19 février et qu'elle travaillera avec l'opposition afin d'éviter une élection générale.

Publié le 27 janv. 2013
LA PRESSE CANADIENNE

Mme Wynne a gagné la course à la chefferie du Parti libéral de l'Ontario samedi. Elle deviendra la première femme à diriger l'Ontario et passe aussi à l'histoire en devenant la première personne ouvertement homosexuelle à accéder à la fonction de premier ministre au Canada.

Mme Wynne estime que les Ontariens ne veulent pas d'élections et dit ne pas aimer l'inertie dans laquelle se trouve le gouvernement depuis que l'ex-premier ministre, Dalton McGuinty, a annoncé sa démission en octobre.

Une fois assermentée, Mme Wynne devra tenter d'améliorer les relations du gouvernement avec les syndicats des enseignants, qui en ont contre les libéraux, ces derniers ayant adopté une loi spéciale pour leur imposer des contrats de travail.

Les syndicats du secteur public, dont les membres se sont rendus par milliers devant le palais des congrès samedi, ont promis d'utiliser leur influence pour défaire les libéraux aux prochaines élections.

Mme Wynne devra également composer avec plusieurs controverses que lui laisse M. McGuinty, notamment la décision d'annuler deux projets d'usine de carburant dans des circonscriptions libérales et une enquête criminelle sur le service aérien d'ambulance Ornge.