Des alertes d'orages et de vents violents ont été émises par Environnement Canada dans plusieurs régions du Québec, principalement dans le sud et le sud-ouest de la province. Environ 50 000 abonnés d'Hydro-Québec sont actuellement privés d'électricité.

Mis à jour le 8 sept. 2012
Janie Gosselin LA PRESSE

Peu après 22 h, la région la plus affectée était la Montérégie, où environ 14 800 abonnés étaient affectés par les pannes.

Plus de 11 000 clients étaient sans électricité dans le Centre-du-Québec, contre environ 10 300 sur l'île de Montréal.

Dans les régions de Lanaudière, Laurentides, Laval et l'Outaouais, environ 6900 foyers attendaient d'être rebranchés au réseau.

En Estrie, près de 3000 clients étaient touchés par les pannes.

Après la région de Montréal et la Montérégie samedi après-midi, la ligne d'orages a sévi dans l'est de la province, samedi soir.

Plus tôt samedi, des alertes d'orages violents avaient été émises par Environnement Canada pour les Laurentides, l'Outaouais, Montréal, la Montérégie, le Centre-du-Québec et la Mauricie.

Au passage de la perturbation, de fortes averses sont accompagnées de vents violents pouvant souffler jusqu'à 90 km/h. Jusqu'à 50 millimètres de pluie pourraient s'abattre rapidement sur certains secteurs. «À 90 km/h, on commence à voir un impact, explique René Héroux. Il pourrait y avoir des arbres et des branches cassées, des bardeaux de toiture arrachés, par exemple. On conseille aux gens de bien sécuriser leurs biens à l'extérieur, comme les chaises de patio.»

La possibilité de voir les rafales se transformer en tornade n'est pas exclue. «On ne peut pas prévoir une tornade, mais ça fait partie du temps estival, nous avons en moyenne six tornades par été au Québec. Mais ce n'est pas fréquent», souligne M. Héroux. »

L'Outaouais a déjà goûté au passage des orages. À Gatineau, la foudre a déclenché des incendies mineurs à l'aéroport exécutif Gatineau-Ottawa et à l'usine de traitement des eaux. En après-midi, les pompiers combattaient un incendie dans un édifice commercial. À Ottawa, les pompiers ont rapidement maîtrisé un incendie qui a pris naissance dans le grenier d'une résidence.

Les pluies torrentielles ont aussi inondé plusieurs rues, tant à Gatineau qu'à Ottawa. À Gatineau, la chaussée d'une partie de la rue Jacques-Cartier s'est affaissée, forçant la fermeture d'un tronçon entre les rues Saint-Antoine et Saint-Louis. Les édifices auraient été, pour l'instant, épargnés par cette montée des eaux.

Les conditions météorologiques sont favorables au développement d'orages très forts qui pourraient produire de la grêle. La dépression se trouvait sur l'est de l'Ontario, samedi matin, et se déplace depuis.

- Avec La Presse Canadienne