Il y a tout juste 30 ans ce mardi mourait à l'âge d'à peine 22 ans l'un des grands héros que le Canada ait produit, Terry Fox.

LA PRESSE CANADIENNE

Le jeune homme était devenu célèbre pour son Marathon de l'espoir, un périple trans-canadien qu'il avait entrepris au pas de course afin de recueillir des fonds pour la recherche contre le cancer.

Il a couru ce marathon malgré une jambe artificielle. On lui avait amputé la jambe droite à cause du cancer qui s'y était attaqué.

Le Marathon de l'espoir a débuté le 12 avril 1980 lorsque Terry Fox a trempé sa jambe dans l'océan Atlantique, à Terre-Neuve, avant de se mettre à courir vers l'ouest dans l'espoir d'en faire autant dans l'océan Pacifique, quelques mois plus tard.

Cependant, la progression de sa maladie l'a contraint à interrompre son marathon dans l'ouest de l'Ontario, après avoir parcouru 5373 km. Il était déjà devenu un héros aux yeux d'une foule de gens.

Il est mort le 28 juin 1981 dans sa province natale, la Colombie-Britannique.

Depuis son décès, une course Terry Fox se tient dans 28 pays. La fondation qui porte son nom a jusqu'ici récolté 550 millions $ pour la recherche sur le cancer.

De nombreux lieux publics portent son nom partout au Canada, notamment dans une multitude de villes du Québec. Une pièce de monnaie a été frappée à son effigie et un timbre-poste a été émis.

Le 30e anniversaire de la mort de Terry Fox suit de quelques jours à peine le décès de sa mère, Betty Fox, dont les funérailles ont eu lieu en fin de semaine dernière, en Colombie-Britannique.