Une société qui ne respecte pas ses aînés est une société qui n'a pas d'identité.

LA PRESSE CANADIENNE

C'est ce que déclare la ministre québécoise responsable des aînés, Marguerite Blais, en entrevue à La Presse Canadienne.

La ministre, qui assiste samedi midi, à Montréal, au repas de Noël des Petits frères des pauvres, estime que les Québécois ont le devoir de permettre aux personnes âgées de vivre dans la dignité, en leur accordant le respect qu'elles méritent.

Dans cette optique, Mme Blais qualifie les Petits frères des pauvres «d'oeuvre humanitaire exceptionnelle et essentielle».

L'organisme accueillera dimanche midi plus de 800 aînés pour des réceptions de Noël, dans plusieurs villes du Québec. Des centaines de bénévoles accompagneront ces personnes âgées, souvent seules ou oubliées par leurs proches.

À Montréal, la fête aura lieu au Centre Sheraton, en présence de la marraine de l'organisme, la comédienne Béatrice Picard.