Les pourparlers se poursuivent dans le secteur de la construction au Québec. Aucune grève ni lock-out n'est prévu à court terme.

LA PRESSE CANADIENNE

C'est ce qu'a indiqué vendredi à La Presse Canadienne une source syndicale impliquée dans les négociations, qualifiant les tractations de «positives».

Ainsi, les parties patronales et syndicales, qui auraient pu décréter des arrêts de travail sur les chantiers du Québec dès minuit vendredi soir, pressent le pas pour conclure des ententes, particulièrement dans les secteurs résidentiels et industriels.

Un accord de principe est déjà intervenu plus tôt cette semaine dans le secteur des travaux de génie civil et de voirie.

Ce blitz de négociations vise à fixer les conditions de travail de quelque 145 000 travailleurs de la construction.

L'Alliance syndicale devrait faire le point sur les pourparlers en conférence de presse mardi prochain.