Le premier ministre Stephen Harper a dû annuler son voyage en Pologne où il devait assister dimanche aux funérailles du président Lech Kaczyncki.

LA PRESSE CANADIENNE

La fermeture de plusieurs aéroports en Europe, en raison du nuage de cendres qui provient d'un volcan en éruption en Islande, a contraint le premier ministre à rester au pays.

M. Harper et la délégation canadienne, dans laquelle prenaient place les trois chefs des partis d'opposition, devait quitter le Canada samedi matin. Le vol a ensuite été reporté à 15h samedi après-midi avant d'être annulé.

Le Canada sera représenté par son ambassadeur en Pologne, Dan Costello. Le gouvernement enverra le drapeau unifolié placé en berne en haut de la Tour de la Paix, la semaine dernière, un drapeau polonais et le livre des condoléances signé par les parlementaires, le personnel du Parlement et des membres du public.

Le président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel ont eux aussi renoncé à se rendre en Pologne.

Barack Obama aurait dû décoller de Washington samedi soir, pour se rendre à Cracovie, mais a renoncé au voyage, en raison des conditions de vol dangereuses au-dessus de l'Europe. Selon la Maison-Blanche, c'est donc l'ambassadeur américain en Pologne, Lee Feinstein, qui représentera les États-Unis aux funérailles.

Quant à Angela Merkel, selon le gouvernement allemand, elle a fait part de sa décision au chef de la diplomatie polonaise Radoslaw Sikorski, qui s'est montré «totalement compréhensif». Angela Merkel, en voyage aux États-Unis devait regagner Berlin vendredi. Mais elle a été déroutée vers le Portugal. Son avion a ensuite gagné Rome samedi, et la chancelière et son entourage poursuivaient leur périple par la route, en passant par le Tyrol.

Des délégations provenant de plusieurs autres pays ont dû renoncer à assister aux funérailles, dont le Japon, la Corée du Sud et l'Inde. Le président russe Dimitri Medvedev prévoyait toujours faire le voyage.