Source ID:; App Source:

Un pas de plus vers le parachèvement de la 30

Le président du Groupe AGF, Serge Gendron... (Photo: Robert Mailloux, La Presse)

Agrandir

Le président du Groupe AGF, Serge Gendron

Photo: Robert Mailloux, La Presse

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Longueuil

Une étape de plus vient d'être franchie dans le parachèvement de l'autoroute 30, qui doit permettre de contourner Montréal.

Le sous-traitant qui fournira et installera l'acier d'armature affirme qu'il s'agit du plus gros contrat de fourniture et d'installation d'acier d'armature jamais octroyé au Québec. Pas moins de 36 000 tonnes métriques d'acier seront utilisées pour le projet.

Ce contrat vaut pour deux échangeurs, six ponts, un tunnel, 14 viaducs, une piste cyclable, sur 42 kilomètres du prolongement de l'autoroute 30, entre Châteauguay-Mercier et Vaudreuil-Dorion, avec une portion vers Salaberry-de-Valleyfield.

Les travaux débuteront en juin et dureront une quarantaine de mois, jusqu'en 2012.

Le contrat, accordé au Groupe AGF par le consortium majoritairement espagnol Nouvelle autoroute 30 CJV, est estimé à environ 100 millions $.

«Étant donné que les plans ne sont pas terminés - les gens du consortium sont en train de les finaliser - les quantités exactes ne sont pas établies. Mais dans leur contrat, eux, c'est un prix ferme. Et dans notre sous-contrat, étant donné qu'on ne connaît pas encore les quantités - ce sont des prix unitaires - le 100 millions $ est une approximation au meilleur de ma connaissance», a fait savoir le président du Groupe AGF, Serge Gendron, au cours d'une rencontre avec la presse, mercredi, dans une de ses usines de Longueuil.

M. Gendron assure que s'il y avait dépassement de coûts, la facture ne serait pas refilée au ministère des Transports, donc aux contribuables québécois.

«C'est notre entrepreneur, le consortium Nouvelle autoroute 30 CJV, qui paie nos factures. J'espère qu'ils vont les payer, mais pour ça, je ne suis pas inquiet. Et ces factures-là ne sont pas, d'aucune façon, refilées à qui que ce soit d'autre. Eux ont un engagement avec le ministère sous la forme d'un PPP (partenariat public-privé) sur un prix qui est ferme. Toutes nos factures vont être adressées au consortium; on ne facture pas le ministère», a assuré M. Gendron.

Environ 150 travailleurs seront employés à différentes tâches tout au long du projet.

La réalisation du projet par le Groupe AGF apporte aussi une bouffée d'air frais à l'entreprise Arcelor Métal, qui a dû récemment effectuer des mises à pied, puisque c'est cette entreprise qui lui fournira l'acier.

«AGF a l'intention de maximiser les retombées régionales du contrat en engageant en priorité la main-d'oeuvre locale. Nous avons aussi l'intention d'acheter le maximum d'acier québécois qui proviendra des usines d'Arcelor Métal à Contrecoeur et à Longueuil», a précisé M. Gendron.

La vie utile des structures devrait être d'une cinquantaine d'années, a affirmé M. Gendron.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer