Le président de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Schnobb, a affirmé hier que la société allait «peser sur l'accélérateur» dans le but de construire un second édicule à la station de métro Vendôme, celui-là équipé d'ascenseurs, pour permettre aux personnes à mobilité réduite d'accéder au Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Bruno Bisson LA PRESSE

M. Schnobb n'a toutefois pas voulu préciser l'échéancier de ce projet de 70 millions, qui prévoit la construction d'un nouveau bâtiment d'accès à la station Vendôme à côté de la station actuelle ainsi que d'un tunnel piétonnier de 120 mètres, sous des voies ferrées, pour relier le métro au CUSM. Il s'est toutefois dit heureux de lire dans La Presse d'hier que le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, souhaite l'ouverture de ce nouvel édicule dès 2017 ou le début de 2018.

Le ministre Poëti a confirmé hier que Québec allait financer le projet à 100% et que la STM en serait le maître d'oeuvre. Au moment de recevoir ses premiers patients, le mois prochain, le nouvel hôpital de 1,3 milliard ne sera pas accessible à partir du métro pour les personnes à mobilité réduite.