«L'hôtel de ville, c'est la maison des citoyens, pas celle de Denis Coderre.» Comme d'autres élus de l'opposition, la conseillère Valérie Plante, de Projet Montréal, ne cache pas son malaise face à la demande de l'administration Coderre de confier directement au maire la sécurité de l'hôtel de ville de Montréal.

Mis à jour le 13 sept. 2014
Pierre-André Normandin LA PRESSE

La Presse a révélé hier que les élus montréalais seront appelés à voter lundi une résolution pour faire du maire «la plus haute autorité en matière de sécurité de l'Hôtel de Ville».

Projet Montréal compte s'opposer à la demande. «Il y a plusieurs informations sensibles qui transigent par la sécurité. On a peur que le maire et son cabinet détiennent ces informations», a indiqué le leader de Projet Montréal, Marc-André Gadoury.

Depuis la création de la nouvelle Ville de Montréal, en 2002, la sécurité relevait plutôt du président du conseil, un poste neutre détenu par l'élu Frantz Benjamin depuis novembre dernier.