Le gouvernement fédéral a rendu publiques, ce matin, les lignes directrices relatives au design du nouveau pont sur le Saint-Laurent qui remplacera le pont Champlain, en 2018.

Bruno Bisson LA PRESSE

>>> Photos et vidéo sur le site d'Infrastructures Canada

Le design proposé prévoit un hauban de plusieurs dizaines de mètres de hauteur pour soutenir la travée principale du pont, qui fait 200 mètres de long, au-dessus de la Voie maritime.

Les piliers du pont seront minces, élégants, un peu inclinés vers l'intérieur, et possèdent une forme en Y, pour supporter les trois tabliers distincts et séparés qui formeront le nouveau pont.

L'ouvrage, qui paraît d'une blancheur immaculée sur la vidéo rendue publique par Infrastructure Canada, comportera aussi une piste multifonctionnelle de plusieurs mètres de largeur. Sur les images diffusées, cette piste apparaît bordée d'une aire d'arrêt, avec bancs et hauts grillages, pour prendre une pause pendant la traversée, à pied ou à vélo.

L'architecte Claude Provencher, de la firme montréalaise Provencher Roy, qui a participé à l'élaboration de ces lignes directrices, a souligné une autre caractéristique particulière du design, soit une forme en ascension constante, à partir de l'île des Soeurs, du côté de Montréal, jusqu'à la section surélevée, dotée d'un hauban.

En comparaison du pont actuel, qui offre une structure de béton sans pente sur près de trois kilomètres avant la portion surélevée au-dessus de la Voie maritime, ce design confère une ligne plus arrondie au pont qui sera «élégant, chaleureux, simple et beau», selon M. Provencher.

L'architecte de renommée internationale Poul Ove Jensen, qui a participé à ce design, a pour sa part rejeté le qualificatif de «minimaliste» utilisé par un journaliste, pour assurer que le futur ouvrage sera «instantanément reconnaissable» et associé à l'image de marque de Montréal.