Hier, c'était le Vendredi fou, aujourd'hui, c'est le Samedi fauché.

STÉPHANE LAPORTE
STÉPHANE LAPORTE LA PRESSE