En avril, ne te découvre pas d'un fil. En mai, fais comme en avril.

Stéphane Laporte LA PRESSE