Les examens médicaux annuels sont inutiles pour ceux qui les ont réussis.

LA PRESSE