Une chose est sûre, quand il a nommé Kathleen Weil ministre de la justice, Jean Charest n'a consulté personne.

Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE