Le Montréalais Harinder Singh Cheema, longtemps l'un des 10 criminels les plus recherchés du Québec, a été reconnu coupable du meurtre non prémédité de sa femme mardi matin au terme de six jours de délibérations du jury.

Mis à jour le 21 nov. 2017
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

L'homme de 38 ans avait poignardé sa femme Gurpreet Kaut, la veille de Noël 2007, dans leur appartement de l'arrondissement de Saint-Laurent. La victime de 29 ans avait accouché de leur deuxième enfant à peine 20 jours plus tôt. Dans son témoignage, il avait admis l'avoir tué, mais soutenait que sa femme l'avait attaqué avec un couteau et l'avait «provoqué» en insultant sa mère et sa soeur.

Après le meurtre, Harinder Singh Cheema avait déposé leurs deux enfants chez un proche, puis avait pris la fuite en Ontario. Il avait finalement refait sa vie en Inde, puis en Californie sous une autre identité. Il avait même marié une femme là-bas. Il avait finalement été arrêté en 2015 à San Francisco, alors qu'il était recherché depuis des années au Québec.

Dans le box des accusés, Harinder Singh Cheema s'est mordu les lèvres, puis a regardé au sol, lorsque le jury l'a déclaré coupable de meurtre non prémédité. Ce verdict signifie qu'il est ainsi condamné à la prison à perpétuité.

Le juge Pierre Labrie devra déterminer le nombre d'années pour que l'accusé soit admissible à une libération conditionnelle. Mardi, les jurés ont suggéré à la cour une période allant de 10 à 15 années. Trois jurés ont préféré ne pas se prononcer. Le juge n'est toutefois pas tenu de respecter ces recommandations, mais doit les prendre en considération. La cause revient en cour jeudi matin.