Accusé d'un meurtre survenu en pleine rue, en 2014, Roody Louis a plutôt été déclaré coupable d'homicide involontaire, lundi. Le jury a rendu sa décision au sixième jour de ses délibérations.

Publié le 23 mai 2017
CHRISTIANE DESJARDINS LA PRESSE

L'accusé, comme la victime, étaient des vendeurs et consommateurs de drogue. Une dette de 40 $ serait à l'origine du crime. James Bustillo a été poignardé à la poitrine, alors qu'il marchait avec sa conjointe dans le centre-ville de Montréal, la nuit du 9 février 2014. Louis avait donné un seul coup de couteau, mais ce dernier, asséné proche du coeur, a été fatal.

Au procès, Roody Louis a témoigné pour sa défense, et soutenu qu'il y avait erreur sur la personne, car il se trouvait ailleurs au moment du crime. Le jury ne l'a manifestement pas cru. Il faut dire que l'accusé avait fait des aveux à sa conjointe, en disant : « J'ai poignardé Chico, mais il ne va pas mourir. Il va aller à l'hôpital. »

Cette conjointe est décédée avant le procès, mais le jury a pu entendre le témoignage qu'elle avait livré à l'enquête préliminaire.

Au départ, Roody Louis était accusé de meurtre prémédité, mais à la vue de la preuve présentée au procès, le juge Stephen Hamilton a estimé que cette accusation ne devait plus être prise en compte par le jury. Il n'y avait pas de preuve de préméditation. Il est à noter aussi qu'il n'y avait pas de preuve d'ADN ni d'empreinte reliant l'accusé au crime. Les observations sur la peine auront lieu en juin.

Me Marie-Josée Thériault occupait pour la Couronne, tandis que l'accusé était défendu par Me Alexandra Longueville et Myriam Larose.