Après la découverte de milliers de photos de pornographie juvénile dans son ordinateur personnel, un enseignant de musique d'une école primaire de Brossard a été relevé de ses fonctions le mois dernier, a appris La Presse.

Catherine Handfield LA PRESSE

Daniel Genest, un résidant du Plateau Mont-Royal de 58 ans, a été accusé le 21 novembre de deux chefs de possession de pornographie juvénile et d'un chef d'accès à de la pornographie juvénile. Les faits qui lui sont reprochés se seraient déroulés de juillet 2009 à novembre 2012.

Après avoir reçu des renseignements d'un autre corps de police canadien, les enquêteurs du module de lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants de la police de Montréal ont obtenu un mandat de perquisition pour fouiller le domicile de M. Genest.

Saisie de milliers d'images pornographiques

«Sur les lieux, on a trouvé plusieurs milliers d'images de pornographie juvénile très explicites entre enfants et adultes ainsi qu'une quinzaine de films», a indiqué la procureure de la Couronne, Me Roxane Laporte. L'ordinateur de l'accusé fait toujours l'objet d'une fouille.

Comme les policiers ont également trouvé de la marijuana sur les lieux, Daniel Genest, qui n'avait à ce jour aucun antécédent criminel, a aussi été accusé de possession de drogue.

Libéré sous conditions

La commission scolaire Marie-Victorin a immédiatement suspendu Daniel Genest, qui enseignait la musique à l'école primaire Guillaume-Vignal, à Brossard. «Il a par la suite quitté son emploi», a indiqué Catherine Giroux, conseillère en communication à la commission scolaire.

Le 23 novembre, M. Genest a été libéré sous de nombreuses conditions. En plus de devoir quitter son emploi, il lui est interdit de se trouver en présence d'enfants et dans des lieux susceptibles d'en accueillir, comme des parcs et des écoles. Il lui est aussi interdit d'utiliser un ordinateur et d'être abonné à un service internet.