Les recherches ont repris ce matin pour retrouver un hélicoptère et son pilote portés disparus dans les Laurentides depuis hier après-midi. Durant la nuit, des véhicules tout-terrain ont sillonné un territoire compris entre Mont-Laurier et Mirabel, où le pilote devait atterrir selon son plan de vol.

SARA CHAMPAGNE LA PRESSE

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont obtenu les renforts des Forces armées canadiennes pour effectuer des recherches dans les airs. Un hélicoptère de type Griffon et un avion Hercule sont sur les lieux. Mais le couvert nuageux actuel de neige rend les opérations difficiles.  

Les enquêteurs de la SQ ont appris que le pilote a décollé de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, vers 10h30, hier matin, afin de se rendre à Mirabel dans les Laurentides. Il devait se poser vers 13h.

Puisqu'il n'était pas arrivé comme prévu, un ami du pilote âgé dans la cinquantaine a alerté les autorités de Nav Canada, une société privée responsable du contrôle sécuritaire du trafic aérien civil.

Vers midi, une communication du pilote a été enregistrée ; il survolait alors la région de Mont-Laurier. Grâce à une triangulation, la police a pu établir que le dernier signal cellulaire émis par le pilote a été lancé dans la région de Saint-Adolphe-d'Howard, à une trentaine de kilomètres au nord de Mirabel.

C'est donc dans cette région que les recherches se poursuivront aujourd'hui, en particulier près du lac Saint-Joseph.

Aucun appel de détresse n'a été envoyé, selon la SQ.

-Avec la Presse canadienne.