Source ID:; App Source:

Un mafioso accusé de menaces de mort envers le journaliste Félix Séguin

Francesco Del Balso, photographié en 2006.... (Photo François Roy, Archives La Presse)

Agrandir

Francesco Del Balso, photographié en 2006.

Photo François Roy, Archives La Presse

Francesco Del Balso a été accusé cet après-midi au palais de justice de Drummondville de menaces de mort contre le journaliste de TVA Félix Séguin.

Le mafioso de 48 ans a également été accusé d'avoir fait usage de violence ou de menaces de violence envers Félix Séguin dans l'intention de provoquer la peur chez le journaliste, en vue de lui nuire dans la diffusion d'information relative à une organisation criminelle, une accusation très rare.

La poursuite s'est opposée à sa remise en liberté. La cause a été reportée au 26 octobre prochain. En attendant, la juge a prévenu Del Balso qui doit respecter la condition de ne pas communiquer avec N B - qui serait le plaignant dans cette affaire - et le journaliste Félix Séguin. 

« Je ne veux pas communiquer avec lui madame la juge. C'est moi qui veux qu'il soit loin de moi » a répondu le mafioso a la magistrate.

Les événements seraient survenus hier au Palais de justice de Drummondville. Selon nos informations, Del Balso, 48 ans, se serait présenté au palais de justice pour porter une plainte de harcèlement contre le journaliste et pour que soit imposé une obligation de garder la paix -communément appelé 810- contre Félix Séguin.

Mais devant le refus des autorités, Del Balso aurait tenu des propos menaçants contre le journaliste qui auraient été entendus par un policier et un avocat. L'un de ces témoins aurait porté plainte et Del Balso a été arrêté. Il a passé la nuit en cellule et sera accusé de menaces de mort ce matin.

En colère

Selon nos informations, le mafioso est en colère contre le journaliste depuis la diffusion d'un reportage le 13 septembre dernier dans lequel il était question de présumées menaces qu'aurait faites Del Balso aux propriétaires d'une pizzéria de Québec, et qui révélait du même coup la présence du mafioso dans la Vieille Capitale.

Del Balso, qui a été condamné à 15 ans de pénitencier pour gangstérisme, importation et trafic de cocaïne après l'enquête Colisée, est en libération conditionnelle et n'a pas encore terminé sa sentence. Cette affaire pourrait provoquer son renvoi dans un pénitencier. Si c'est le cas, ce serait la 4e fois depuis qu'il a été libéré après avoir purgé les deux tiers de sa peine en février 2016.

En mai 2017, un inconnu est entré chez Del Balso à Laval, vraisemblablement pour le tuer, et a menacé sa femme et l'un de ses fils avec un pistolet. Ce serait d'ailleurs en raison de menaces contre sa vie que le mafioso a été invité à s'établir loin de Montréal, pour la durée du reste de sa sentence qui prendra fin dans environ un an.

Joint par La Presse, Félix Séguin n'a pas voulu commenter l'affaire et nous a envoyés à une porte-parole de Québecor à qui nous avons laissé un message.

Del Balso est l'individu qui intimide au téléphone l'entrepreneur Martin Carrier de Québec durant l'enquête Colisée et dont la conversation, qui avait été enregistrée par les policiers de la GRC, a été diffusée durant les travaux de la Commission Charbonneau.

***

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer